Général

Plus qu’un pagne une légende, le goli-pklo dans toutes sa splendeur

Il y a très longtemps, dans les profondeurs de les savanes arborés de la région Baoulé, vivait une tribu dont les membres étaient connus pour leur lien profond avec la nature et les animaux. Parmi les membres de cette tribu se trouvaient des tisserands talentueux.

Parmi ces tisserands, il y avait un jeune artisan du nom de Koffi. Koffi avait hérité du savoir-faire ancestral des tisserands de sa tribu et était réputé pour son habileté à créer des pagnes d’une grande beauté. Un jour, alors qu’il se promenait près d’une rivière, il fit une rencontre extraordinaire : une panthère majestueuse.

La panthère ou GOLI en baoulé , connue pour son rôle dans la conception du monde selon les croyances Baoulé, était vénérée par la tribu. Koffi était émerveillé par la grâce et la puissance de cet animal. Fasciné par son pelage, qui avait la particularité d’avoir des taches noires et dorées se mêlant harmonieusement, il décida de capturer cette beauté sur les pagnes qu’il tissait.

Koffi observa attentivement la panthère et étudia les motifs uniques de son pelage. Il remarqua comment les taches se fondaient avec élégance et créaient une symphonie de couleurs. Il était convaincu que ces motifs sacrés pouvaient apporter à ses pagnes une signification profonde et un pouvoir symbolique.

De retour dans son atelier, Kofi partagea ses découvertes avec les autres tisserands de la tribu. Ils furent tous inspirés par la vision de Koffi et décidèrent de relever le défi de reproduire les motifs du pelage de la panthère sur leurs créations. Ils utilisaient des fils noirs et dorés pour créer des motifs complexes, reflétant la magie et l’énergie de la panthère.

Au fil du temps, les pagnes tissés avec les motifs de la panthère devinrent très prisés dans la tribu Baoulé. Les gens croyaient que ces pagnes portaient en eux le pouvoir de la panthère, symbole de force, de protection et de connexion avec les forces de la nature. Les pagnes étaient portés lors de cérémonies spéciales, de rites de passage et de festivités importantes.

Ainsi, les tisserands ont perpétué la tradition de tisser les motifs du pelage de la panthère, créant ainsi des pagnes uniques et chargés de sens. Leur art était une célébration de la puissance de la nature et un moyen de se connecter avec les forces mystérieuses qui régissent le monde.

Aujourd’hui, le motif de la panthère continue d’occuper une place centrale dans l’artisanat et la culture avec des nouveaux motifs dérivés ; Ngatebouin , bobaraba , millionnaire …

Laisser un commentaire